SOS Etudiant

Marketing et communication politique

Marketing et communication politique Introduction : La Science Politique I­ Jalons historiques - Machiavel , précurseur de la science politique moderne - La Science pol, produit du 20és II­ Objet de la Science Politique - La désignation - La Science pol : science du pouvoir politique - Les matières étudiées par la science pol actuelle III­ les éléments de théorie pol - l’exposé des concepts fonctionnalistes - l’analyse fonctionnaliste d’Almorde et Powell 1ere partie : Culture et socialisation politique I­ La culture politique - l’enquête sur la « culture civique » d’Almonde et verba - l’analyse marxiste : culture pol et idéologie dominante II La socialisation politique : - ensemble de généralités sur la socialisation pol - aspects du contenu de la socialisation pol - aspects de la socialisation pol à l’école - les modèles de socialisation politique 2eme partie : la Communication politique I­ la communication politique en général 3eme partie : le marketing de positionnement I – la souveraineté de la demande politique - la persuasion politique et la promotion communicale - la connaissance du marché - les techniques ambivalentes II – Le positionnement de l’offre politique - le choix des cibles - Personnalisation et positivation de l’image du candidat MAKETING ET COMMUNICATION POLITIQUE Introduction : La Science Politique I ­ Jalons historiques Cette science est à la fois la plus vieille et la plus récente des sciences sociales. La plus vieille car depuis toujours les hommes s’intéressent à la vie politique. La science politique est antérieure à la sociologie dont elle n’est qu’une branche. Sociologie inventée par Auguste Comte, 1839, pour désigner la science de la société. Avant 1839, la science pol existait virtuellement car elle avait conscience de son objet d’études et de sa méthodologie mais elle n’avait pas été nommée. Machiavel , précurseur de la science politique moderne « Le Prince », début de l’aventure épistémologique. Machiavel est le créateur de la Sc Po car il donne à la sce pol son objet, sa méthode et ses lois. Son objet : querelles à propos de l’objet, il assigne à la science pol l’étude du politique au sein de l’Etat, son cadre d’analyse : l’Etat, omniprésent alors que c’est une nouveauté. Il va focaliser son attention sur le phénomène de conquête, de conservation et de perte du pouvoir. La modernité de l’objet d’étude est à remarquer en plus de la modernité de la méthodologie. Sa méthode : il abandonne les méthodes antérieures, les méthodes de la philosophie classique. Il utilise des méthodes scientifiques, sociologiques, volonté d’observer les faits. Essaie d’expliquer sans jugement de valeur. Il ne s’agit pas d’améliorer la société mais de connaître les choses. Machiavel est celui qui a expulsé la religion, la morale, les préoccupations normatives. Il n’y a que la dénomination qui manque… - La Science pol, produit du 20és Trois aspects principaux 1, produit issu du fractionnement de la sociologie 2, produit très largement américain actuellement 3, produit qui essaie de se doter de scientificité Entre 1870 et 1914, plusieurs universités US vont créer des deptmts de Sc pol. L’énorme révolution dans les sciences sociales : point de départ, la révolution behavioriste qui va dominer la première moitié du 20é est une révolution Us qui va rejeter toute la socio européenne. En France, il faudra attendre la fin de la 2WW pour que la Sce pol se développe. Tout au long du 20é, on va essayer de donner un statut scientifique à la Science politique. Cette volonté est née de la méfiance à l’égard des théories dites scientif, on se méfie des explications prématurées du 19é, non scientif. Révolution culturelle aux USA à partir des 20’ïƒ 60’ : la révolution behavioriste Cette révolution est un coup de frein aux théorisations de Marx qui sert de bouc émissaire. On peut distinguer 3 grandes étapes intellectuelles, quasi dialectiques. A , la Première étape : l’empirisme est dominant, c’est la phrase dite behavioriste 1920 –1960. Sous l’influence de cette manière de voir (qui va triompher dans toutes les sciences sociales), les politologues vont s’intéresser aux comportements pol observables. Ils vont étudier en utilisant une méthodologie stricte, ce que font les individus et les sociétés. Analyse centrée sur le comportement observable, on rejette les théories explicatives qui polluent la Science pol qui sont en fait de la philosophie pol. Méthodologie rigoureuse, précise et quantitative. Il n’est de Sc pol qu’avec des chiffres à l’époque. On distingue les behavioristes et le reste, les philosophes. Le but c’est de la rendre scientifique. Cela va se traduire par des inventions méthodologiques, sondages, analyses quantitatives. Le revers de la médaille : • le premier défaut, l’emploi de ces méthodes empiriques souvent quantitatives va dicter le choix des secteurs de recherche, d’où le succès des études électorales mais on ne va pas s’intersser à des secteurs inquantifiables. Inégale pénétration de l’appoche behavioriste. ...

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Entreprise et marché"

  1. 28 Avril 2015Préparez votre entrée sur le marché du travail1487 clics
  2. 3 Nov. 2011L’Impact Tic Sur La Gestion Des Ressources Humaines L’Émergence De Nouvelles Compétences1550 clics
  3. 23 Déc. 2010Marketing et Agence de voyage etude de marché1338 clics
  4. 5 Mars 2010Nespresso1202 clics
  5. 23 Déc. 2009Processus comptabilité & finance1201 clics
  6. 24 Sept. 2009La gestion dans un contexte global:Les grandes entreprises multinationales819 clics
  7. 25 Août 2009Business plan pour restaurant a theme917 clics
  8. 25 Août 2009incoterms839 clics
  9. 25 Août 2009MEMOIRE MASTERE MOBILITE PROFESSIONNELLE EXTERNE ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES MBAREK Ezzeddine850 clics
  10. 4 Juil. 2009Air France2166 clics