SOS Etudiant

Entrainement physique militaire et sportif

ENTRAINEMENT PHYSIQUE MILITAIRE ET SPORTIF Les aptitudes du personnel destiné à des missions sollicitant, à niveau très élevé, les qualités physiques et physiologiques, ne peuvent être évaluées qu’en utilisant des test spécifiques dits « de troisième niveau ». Un sous­officier non spécialiste peut conduire une séance de natation avec pour seule qualification le MNS. 6 heures hebdomadaires sont indispensable, d’activité physique, pour engendrer des progrès notables. L’horaire moyen hebdomadaire optimal à consacrer aux activités physiques et sportives obligatoires doit être de 6 heures de pratique effective. Les activités d’adaptation comportent des activités physiques fondamentales et des activités physiques spécifiques à la mission et à l’emploi. Les épreuves communes du contrôle annuel obligatoire interarmées comportent une épreuve d’aptitude à l’effort, une épreuve d’aisance aquatique, et une épreuve de force­coordination. La mise en condition physique découle d’APS ( activités physiques et sportives ) adaptées à des constats physiologiques initiaux et répétés. La méthode mise ne œuvre par la doctrine sportive militaire peut s’adapter à toutes les situations comme à toutes les catégories du personnel. Les possibilités physiques d’un sédentaire se situent toujours au­dessous des possibilités physiologiques que la génétique lui à accordées. L’entraînement physique comprend des activités d’adaptation et des activités de compléments. Les activités de complément incluent des activités physiques compensatoires et dérivatives. L’entraînement souhaité est réalisé par l’application de plans d’entraînement complets. Les données médico­physiologiques permettent de déterminer la catégorie médico­sportive. Les diverses activités propre à chaque emploi de l’armée de terre ne sollicitent pas de la même façon les qualités physiques des personnels. Le cadre prend en compte le niveau initial et le potentiel de la population à entraîner en catégorisant les personnels et en les faisant travailler en groupe de force. Le sous officier non BDS peut conduire une séances de musculation à conditions de détenir les qualifications requises. Une consommation maximale d’oxygène idéale de 50 ml/min/kg de poids corporel pour les hommes est nécessaire au combattant des unités de mêlées. En ce qui concerne les activités physiques et sportives, on admet que 3 séances hebdomadaires d’une heure sont nécessaire au maintien d’une bonne condition physique. A l’issue de sa formation, le futur chef de groupe doit être en mesure de pouvoir montrer les gestes élémentaires dans les activités suivantes : musculation générale et spécifique, course d’orientation, natation utilitaire, corps à corps. Afin de ne pas perdre progressivement les acquis des séances précédentes ( pas plus de 3 jours entre 2 séances), l’entraînement devra tenir compte des activités qui précèdent et qui suivent, des conditions climatiques et de la fatigue. Le détenteur d’un diplôme d’animateur de séances d’escalade peut organiser une activité escalade sur un site dont les voies ont une longueur supérieure à 20 m. Il est bon de terminer la prise en main par un exercice d’éveil de l’attention. En début et fin d’échauffement le rythme cardiaque est inférieur à 120 pulsation par minute. La mise en train est de loin la partie la plus importante de la séance. Le déroulement chronologique d’une séance EPS est le suivant : prise en main ; mise en train ou échauffement ; séance proprement dite ; retour au calme ; reprise en main. La séance proprement dite à une durée de 30 à 50 minutes. Retour au calme : il faut toujours terminer par un exercice de suspension afin de prévenir tout tassement vertébral. Une baisse de la fréquence cardiaque au repos est significatif d’une amélioration de l’endurance organique. La prise de pulsation est un procédé de contrôle permanent qui peut être utilisé pour la plupart des types d’entraînement, notamment tout ce qui est à base de course. Le retour au calme est constitué d’étirement musculaire et articulaires, et d’exercice respiratoire. Une séance d’entraînement physique et sportif commence, en premier, par une prise en main. En fin d’échauffement, pour une séance d’ EPS, le rythme cardiaque doit être inférieur à 120 pulsations minute. Pour être efficace, l’échauffement devra être progressif, complet, varié et spécifique dans sa phase terminale. Il existe 3 types d’entraînement pour la course : l’entraînement d’adaptation , l’entraînement continue, l’entraînement intermittent. L’entraînement d’adaptation concerne toutes les catégories médico­physiologiques et débute tout programme de mise en condition physique. Lors de l’entraînement d’adaptation, durant l’effort, la fréquence cardiaque devra se situer entre 130 et 150 pulsations par minutes. Le parcours naturel n’est pas un procédé d’amélioration d’une qualité physique particulière. Le parcours naturel est organisé pour les sujets de catégorie I ou II. Le parcours naturel est une activité physique qui consiste à faire exécuter sur un itinéraire en pleine nature des déplacements à allure variée, entrecoupés d’exercices divers classés en 10 familles. Durant l’entraînement continu l’intensité des efforts demandés ne doit pas entraîner des fréquences cardiaques supérieures à 150 pulsations minute. L’entraînement intermittent doit succéder nécessairement à l’entraînement continu. Plus qualitatif que quantitatif, l’entraînement intermittent fait appel à 2 formes de travail : le travail alterné, le travail fractionné. Le but du parcours naturel est de contrôler l’adaptation de l’organisme à l’effort par une séance spécifique de terrain. Au parcours d’obstacles, le personnel féminin est exempté de 4 obstacles : le 10, 16, 17, et le 5. Les poutres jumelées sont deux poutres horizontales distantes de 0,80 m dont la hauteur est successivement de 1 m et 1,4 m. Le réseau à enjamber est composé de 6 fils tendus à 0,6 m de hauteur, à 2 m les uns des autres. Le mur d’assaut est l’obstacle numéro 16 , il est à parois lisses de hauteur 2 m et de largeur 0,4 m. Lors de la leçon d’initiation au parcours d’obstacles, la mise en train a pour but d’assurer le meilleur rendement de la leçon et prévenir tout accident articulaire et musculaire. Les grenades à main comptent parmi les armes les plus redoutables du combat rapproché. La course d’orientation est une épreuve réalisée en pleine nature sous forme d’une course contre la montre. Dans les définitions de poste de contrôle : une passe est une vallée étroite horizontale, ouverte aux deux extrémités. Il existe 3 types d’entraînement pour la course : l’entraînement d’adaptation, continu, intermittent. L’entraînement continu peut être appliqué aux catégories médico­physiologique I et II uniquement. Le but de l’entraînement d’adaptation est d’adapter progressivement l’organisme à l’effort en améliorant l’aptitude physique initiale de chaque individu. Il faut toujours terminer une séance par un exercice du suspension afin de prévenir tout tassement vertébral. La marche, l’attaque­défense, la quadrupédie et le grimper peuvent faire partie d’une séance de parcours naturel. Sur la carte mère, l’arrivée d’une course d’orientation est indiquée par 2 cercles concentriques de 5 et 7 mm de diamètre. Définition de postes de contrôle en course d’orientation : un trou est un creux artificiel de dimension plus réduite. Une séance complète du parcours naturel comporte un ou plusieurs exercices empruntés à chacune des 10 familles : marche, course, saut, grimper, lancer, équilibre, quadrupédie, lever­porter, attaque­défense, et natation. En course d’orientation, un fossé est un cours d’eau artificiel de moins de 3 m de large. Lors d’une course d’orientation, la carte mère doit être située à moins de 250 m du départ, sur une surface plane et rigide protégée de la pluie, et pouvant servir d’appui au concurrents. Le mur d’escalade est le 18ème obstacle du parcours d’obstacle. Sur la carte mère d’une course d’orientation, les postes sont reliés dans l’ordre de franchissement, par une ligne droite continue. Pour le franchissement de l’obstacle n°2 ( poutre jumelées ), le pied doit être posé entre les 2 poutres si l’on respecte le règlement du pentathlon militaire. Au parcours d’obstacle, le personnel féminin est exempté de 4 obstacle : la table irlandaise ( 10 ), le mur d’assaut ( 16 ), la fosse ( 17 ), le gué ( 5 ). Sur la carte mère d’une course d’orientation, l’arrivé est indiqué par 2 cercle concentrique de 5 et 7 mm de diamètre, le départ par un triangle de 7 mm de côté. Le système d’appréciation de l’aptitude physique individuelle des personnels militaires s’articule en trois parties. Les épreuves communes interarmées ont pour but la mesure simple du niveau physique atteint par tout le personnel à l’issue d’un entraînement foncier classique. Pour être significatives, les épreuves doivent être organisées à l’issue d’un entraînement adapté. L’organisation du contrôle collectif de l’entraînement physique est du ressort de chacune des armées, de la gendarmerie, et des services. ...

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Langue et société"

  1. 6 Mai 2018Des options pour rapidement améliorer son anglais167 clics
  2. 24 Nov. 2017Plus de 200 millions d'arabophones dans le monde, prenez les devants et apprenez l'arabe!349 clics
  3. 13 Avril 2017Bon moyen d'apprendre le chinois, la langue des affaires697 clics
  4. 21 Fév. 2017Langue & Nature propose trois intensités de formation624 clics
  5. 13 Avril 2015Apprenez l'anglais avec des stages en total immersion1079 clics
  6. 25 Mars 2015Méthodologie pour apprendre rapidement l'anglais1268 clics
  7. 7 Nov. 2011Analyse des chances selon Bourdieu et Boudon1322 clics
  8. 1 Avril 2011Bourdieu Fiche de lecture - Sur La Television1135 clics
  9. 27 Mars 2010Education physique ce que je retiens1020 clics
  10. 27 Fév. 2010Martial Arts Dim-mak Points - Erle Montaigue1267 clics