SOS Etudiant

Résumé de Manon Lescaut de l'abbé prévost

Résumé de Manon Lescaut Avis de l’auteur L’abbé Prévost explique pourquoi L’Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut qui devait, au départ, constituer le septième et dernier tome des Mémoires et aventures d’un homme de qualité a été publié à part. Il explique que la longueur de ce récit aurait perturbé la structure de ses Mémoires. Il a également la faiblesse de croire que le public prendra un certain intérêt à ce récit qu’il appelle une " addition " à l’histoire de sa vie. Suite à cet avis de l’auteur, le roman est construit en deux parties : deux rencontres que l’auteur ( L’Homme de qualité) a, à deux ans d’intervalle, avec le Chevalier des Grieux. La première rencontre a lieu à Pacy­sur­Eure, la seconde, deux ans plus tard à Calais. Livre Premier L'auteur (l'Homme de qualité des Mémoires) revient de Rouen où il a plaidé au parlement . Il arrive pour dîner à Pacy­sur­Eure . Il règne dans la ville une grande fébrilité. Les habitants sont regroupés devant le cabaret où se sont arrêtés deux chariots. Il s’agit d’un convoi d’une douzaine de filles de mauvaise vie, condamnées à s’embarquer pour l’Amérique. L'une d'elles, Manon, l'intrigue par sa beauté et sa distinction. « Son air et sa figure « auraient pu dans d’autres circonstances, « la faire prendre pour une princesse. » L’auteur interroge le chef des gardes , mais n’obtient pas de réponse. A sa demande, un archer de l'escorte invite l’homme de qualité à questionner un jeune homme qui se tient à l'écart, et qui ne peut­être « que son frère ou son amant». Ce dernier qui a suivi le convoi depuis Paris est ivre de douleur. Il refuse de livrer son secret, et l’identité de la jeune fille, mais avoue qu'il ressent pour elle " une passion si violente qu’elle (le) rend le plus infortuné de tous les hommes". Il avoue à l’auteur son intention de la suivre en Amérique. Il a pourtant tout essayé pour la libérer , mais en vain : Il a tout d’abord tenté d’attaquer l’escorte à quelques lieues de Paris avec l’aide de quatre hommes, moyennant une bourse. Mais les gaillards l’ont laissé seul, emportant l’argent. Il a ensuite proposé aux archers de les suivre en se proposant de les récompenser. Ce qu’ils ont accepté . Ils lui ont permis de parler à la jeune femme mais ont exigé d’être payés à chaque fois. Il n’a maintenant plus d’argent. Attendri par la détresse du jeune homme, l'allure et la beauté de la jeune femme, l’ homme de qualité donne quatre louis d’or au jeune homme démuni et négocie avec le chef de l’escorte pour qu’il puisse continuer à dialoguer avec sa maîtresse. Deux années s’écoulent L’ homme de qualité revient de Londres avec un élève et a prévu de séjourner un jour et une nuit à Calais. Durant l’après midi , il croit reconnaître le même jeune homme que celui rencontré deux ans auparavant à Pacy. Il l’aborde. Les deux hommes ont plaisir à se retrouver. Le jeune homme , visiblement ému, témoigne une nouvelle fois « son immortelle reconnaissance » à celui qui lui a prêté de l’argent et qui était intervenu en sa faveur. Il indique au narrateur qu’il rentre d’Amérique . Le soir, le narrateur accueille le jeune homme au Lion d’Or, l’hôtel où il séjourne. Le mystérieux jeune homme commence le récit de ses aventures. Des Grieux, jeune homme de dix­sept ans, est issu d’une excellente famille. Il s’est montré un élève exemplaire au collège d'Amiens et son père souhaite qu’il devienne chevalier de l’ordre de Malte. Tiberge est son meilleur ami. Il est un peu plus âgé que des Grieux et se montre généreux et compréhensif à l’égard de son compagnon. A la veille des vacances, des Grieux aperçoit au relais de poste, parmi les voyageurs une jeune fille dont la beauté l'envoûte immédiatement. C’est le coup de foudre. Bien que le jeune collégien soit très jeune et qu’il n’ait aucune expérience amoureuse, il est fasciné par celle qu’il va rapidement surnommer " la maîtresse de mon cœur ". Des Grieux apprend que cette jeune fille, qui a pour nom Manon Lescaut, est envoyée contre son gré par ses parents au couvent. Les deux jeunes gens parviennent habilement à évincer, lui, Tiberge, et elle son mentor. Ils se retrouvent seuls. Elle lui murmure très vite qu’elle le trouve aimable. Le timide écolier lui déclare alors son amour et tous deux réalisent très vite que la seule façon pour Manon d’échapper au couvent est qu’ils fuient tous les deux. Rendez­ vous est donné le lendemain à l’auberge de Manon, avant le réveil du conducteur de carrosse. Malgré les efforts de Tiberge, homme sage, et ami généreux, pour le détourner de son projet, Des Grieux est bien décidé à s’enfuir avec Manon. Il parvient à rassurer son ami et à estomper sa vigilance. Et le lendemain matin, en s’enfuyant vers Saint­Denis avec Manon, des Grieux rompt à la fois avec ses principes, sa famille et ses projets d’étude. Avant la nuit, ils sont à Saint­Denis. Les projets de mariage sont oubliés : "Nous fraudâmes les droits de l’Eglise et nous nous trouvâmes époux sans y avoir fait réflexion". A Paris, les deux amants occupent un appartement meublé de la rue V. et filent le parfait amour, pendant trois semaines. Mais le jeune homme a des remords. Il pense au chagrin de son père et de sa famille et souhaite renouer avec eux. Il envisage de demander à son père l’autorisation d’épouser Manon. Mais la jeune fille accueille "froidement" cette suggestion. Elle a peur de perdre des Grieux si son père s’oppose à leur mariage. Des Grieux a peur de connaître des difficultés financières, mais Manon le rassure. Des parents de province vont les aider . Le jeune homme accepte cette proposition en toute confiance " je l’aimais avec trop de simplicité pour m’alarmer facilement" . Mais un soir, il rentre plus tôt. La porte est fermée et Manon met beaucoup de temps à lui ouvrir. Après avoir interrogé la servante , qui se montre maladroite , des Grieux s’aperçoit que M. de B., fermier général âgé et riche , vient de quitter furtivement leur logis. Le soir même, pendant le souper, des Grieux espère des explications spontanées de Manon. Il se montre gai et a toute confiance en sa maîtresse. Mais Manon fuit les questions et éclate en sanglots. On entend alors des pas dans l’escalier. Quelqu’un frappe à la porte. Après avoir offert un baiser à son amant, Manon s’esquive. Ce sont les laquais de son père qui viennent "enlever" des Grieux. Dans le carrosse le jeune homme essaye de comprendre qui a pu les trahir Manon et lui. A la maison paternelle, l’accueil est plutôt indulgent. Le jeune homme se fait cependant sermonner par son père qui se moque de sa crédulité. Il avoue à son fils que c’est M. de B. qui a séduit Manon et qui ne voulant plus être gêné par Des Grieux l’a informé de l’adresse où ils vivaient. Des Grieux est désespéré , mais il n’ose imaginer la moindre trahison de Manon. Il souhaite repartir au plus vite à Paris. Pour l’en empêcher, son père le séquestre dans sa chambre. Pendant six mois des Grieux se montre désespéré. Puis il se met à relire quelques livres. Progressivement , sensible à la bonté de son père et aux conseils de son ami Tiberge, il reprend goût à la vie. Un jour Tiberge qui a vu Manon à la Comédie lui apprend qu’elle vit à Paris, et qu’elle est richement entretenue par son vieil amant. Des Grieux décide de renoncer au monde puis entre avec Tiberge au séminaire de Saint­Sulpice. Ses études lui procurent l'apaisement. Le jeune homme ne pense plus à Manon. Elles lui valent la notoriété. Un exercice public, brillamment soutenu en Sorbonne, le remet en présence de Manon. Elle était " plus aimable et plus brillante qu’il ne l’avait jamais vue ". " Ses charmes surpassaient tout ce qu'on peut décrire ". Envoûté, Des Grieux pardonne, et quitte immédiatement le séminaire. Après une nuit à l’auberge, les deux amants, plus que jamais amoureux l'un de l'autre, s'installent au village de Chaillot. Grâce aux soixante mille francs que Manon a soutiré à M. de B., le couple vit à l’abri du besoin. Mais à l’approche de l’hiver, Manon s’ennuie à Chaillot et convainc des Grieux de revenir habiter à Paris, ce qui occasionne des frais supplémentaires. Autre coïncidence malheureuse, il s’avère qu’un des frères de Manon, un garde du corps "brutal et sans principes d'honneur", habite la même rue qu’eux. Il s’incruste rapidement chez eux , vit à leurs dépens, achevant de gaspiller leurs ressources. Un matin , alors que les deux amants sont restés passer la nuit à Paris, des Grieux apprend que leur maison de Chaillot a brûlé. Cet incendie achève de les ruiner. Mais le jeune homme ...

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Spécial Révision BAC"

  1. 29 Sept. 2018Gonesse se distingue par la qualité de ses écoles107 clics
  2. 20 Sept. 2018On a testé pour vous des études de médecine en Espagne53 clics
  3. 30 Août 2018Les bases d'un bon nettoyage110 clics
  4. 23 Août 2017Les meilleurs lieux pour travailler son anglais552 clics
  5. 1 Mars 2017Que faire après le bac ?730 clics
  6. 29 Mai 2015Faire appel à un voyant pour savoir si on aura le bac ?1321 clics
  7. 12 Sept. 2009Questions pour réviser le Bac de Francais3105 clics
  8. 5 Juil. 2009Conseils pour l'oral du bac de français1396 clics
  9. 10 Juin 2009Lexique de francais Fiche Révision BAC1244 clics
  10. 31 Mai 2009Candide de Voltaire - la fiche de lecture1126 clics